« Nous voulons sortir du choix du chômage de masse » – Interview d’Hervé Morin à Marianne

Marianne : L’UDI raille les 50 milliards d’économie annoncés par Valls, soit 2,5 points de PIB. Vous présentez votre contre pacte de responsabilité pour réaliser 80 milliards d’économie, soit 4 points du PIB. La différence n’est pas énorme.

Hervé Morin : 80 milliards c’est beaucoup plus que 50 milliards ! A l’UDI, nous considérons qu’un big bang s’impose. Dans les westerns, quand la locomotive est assaillie par une horde d’Indiens, son conducteur se rue sur le foyer pour y enfourner des tonnes de charbon et parvenir à faire marche arrière dans un immense bruit de ferraille. Nous avons besoin d’ébranler de la même façon la machine France qui a un potentiel inimaginable ! Nous ne vivons pas une crise mais un changement de monde. Notre système est à bout de souffle car on a mis tellement de freins et de poids que la machine France n’est plus capable de produire de la croissance.

Je n’arrive pas à comprendre comment un pays comme celui-là est devenu dépressif, et refuse tout parce qu’il n’y a plus d’horizon. Nous voulons apporter un message positif : « Nous avons tout pour réussir ! »

Pour cela, nous présentons un plan en trois points :

1)   Comment produire et créer de la richesse

2)   Comment donner du pouvoir d’achat sans qu’il ne soit à crédit

3)   Comment réduire les dépenses publiques pour permettre à l’économie de retrouver de l’oxygène

Evidemment, il y a des points concordants avec le plan de Manuel Valls. Notre pacte se fondant en grande partie sur des propositions déjà énoncées par l’UDI lors de son dernier conseil national, nous sommes contents de constater que le Premier ministre va dans notre sens.

Continue reading